Vous êtes ici: timitar off

Timitar off

Festival Timitar 2017

Production cinématographique et audiovisuelle Amazighe

Le 6 juillet au Sofitel d’Agadir Bay de 10h00 à 18h00

Pour satisfaire les besoins de service public relatif à l’activité du secteur audiovisuel et afin de doter les producteurs de la région Souss Massa d’un outil efficace pour accompagner leurs projets, le festival Timitar organise une formation sur les critères d’Eligibilité aux cahiers de charges de la production audiovisuelle de la SNRT et sur les modalités d’accès au Fonds d’aide à la production cinématographique et audiovisuelle nationale du CCM.

PARTICIPANTS: Professionnels de cinéma et de l’audiovisuel

Atelier I- Eligibilité aux cahiers de charges de la production audiovisuelle de la SNRT.

Dans le cadre de ses missions de service public, la SNRT s’engage à apporter une contribution conséquente à la valorisation, au développement, à la production et à la diffusion de la culture et de la langue amazighes en tant que partie intégrante de la culture et de la civilisation marocaines.

La SNRT édite plusieurs services de télévision nationaux et régionaux, généralistes ou thématiques, ce service respecte toutes les dispositions générales du cahier des charges de la SNRT .Un Cahier des charges fixant les conditions et les formes de conclusion des contrats de production externe ou de coproduction de programmes audiovisuels.

Atelier II- Fonds CCM d’aide à la production cinématographique Nationale

L’aide à la production cinématographique nationale est accordée sous forme d’avance sur recettes aux films de long et de court métrage, de documentaires avant et après production présentés par les sociétés marocaines de production audiovisuelles. La commission peut décider l’octroi d’une aide à un projet cinématographique ou audiovisuelle sur la base d’un dossier présenté par une société de production.

Sur l’ensemble des projets soutenus ; les productions Amazighes sont les moins bénéficiaires de ce fonds. Ce sont des problèmes internes que connaissent les maisons de production qui bloquent parfois le projet. De façon spécifique, les participants auront à évaluer le cadre juridique et institutionnel de ce fonds ; identifier les conditions d’éligibilité pour en bénéficier.

Projection du film «ADDOUR» Réaliser par : Ahmed Baidou

Le 6 juillet à la salle Brahim Radi, à partir de 18h00

Au sud-Est du Maroc colonial, Zaid Ouhmad, s’engage dans une lutte sans merci contre les colons français qui venaient d’envahir les territoires des tribus des Ait Atta. Le film Addour retrace le combat d’un homme et d’un pays pour la justice, la dignité et les valeurs de liberté.

Présentation théâtrale :

« MASSIN GH KRA N’TMDIAZINE »

Metteur en scène : Mohamed Ait si Adi

Le Mercredi 5 juillet à la salle mohamed Khair Eddine à partir de 18h00

 

Présentation théâtrale :

«OUKLAN N’TGHOUFI»

Metteur en scène : YOUBA OUBERKA

Le 7 juillet à la salle Brahim Erradi à partir de 18h00

Initiation au sport nautique : (Surf, Voile, Bodybord …)

Au profils de 600 enfants de la Région de Souss Massa, du 5 au 7 juillet

Hommage à feu Si Mohamed Bijaad en partenariat avec l’association ILIGH

Le samedi 8 juillet à la chambre du commerce et d’industrie d’Agadir à partir de 15h00

Université d’été d’Agadir :

Du 04 au 08 juillet à Hôtel TILDI

La culture Amazighe au féminin

Le 7 juillet au sofitel Agadir Royalbay de 10h00 à 13h00

Comment elle s’adapte à travers les domaines de ses créativités avec les différentes composantes de la culture ? Dans la littérature comme dans l’art, la communication, l’économie ou la politique, la vision de la femme Amazighe, comment cette dernière a pu s’ouvrir aux différents organismes culturels ?

La vision de femmes amazighes aujourd’hui pour surmonter les contraintes associées à la vie privée et à l’identité ? Et quelles est la mesure dans laquelle les valeurs formée de la culture amazighe forment un point de départ dans l’ouverture de cette culture elle-même ? Et comment cette ouverture se reflète dans les secteurs humains et de la connaissance comme la littérature, l’Art, les Médias, l’économie, et la politique ?

Plusieurs axes à traiter durant la conférence qui sera marquée par des femmes de différents secteurs au niveau national et international .

Liste des participantes :

- Hanane Bouachraoui

- Amal Elmalakh

- Estrella  MONTERREY

- Fatimazahra Errghioui

- Meryam Demnati

- Malika Boutaleb

- Naima Zaid

- Meriam Chabar

- Sana Soleman Elmansouri

Quels enjeux pour un meilleur accompagnement du secteur ?

Le 7 juillet au Sofitel Agadir Royalbay à partir de 14h00

1) CONTEXTE

La prise de conscience que la création artistique Amazighe peut être un levier de développement social et économique particulièrement intéressant pour le territoire Souss Massa s’opère depuis quelques années dans la région. Cette dynamique commence aujourd’hui à se développer alors que les structures d’accompagnement de ce potentiel font défaut.

Si certaines créations ont pu faire la promotion d’une région ou d’un territoire sans qu’aucune planification stratégique ne l’appuie, désormais la promotion des territoires par le cinéma, le théâtre et la musique ne s’improvise plus. Elle nécessite de la part des territoires l’instauration de pratiques efficientes voire d’un organisme très professionnel que peut assumer une structure comme celle là.

2) OBJECTIF GENERAL

Cette table ronde permettra aux participants de définir un cadre stratégique de promotion du territoire Souss Massa sur le plan culturel et artistique aux fins de les doter d’un outil efficace pour accompagner les territoires dans des processus de valorisation de leurs atouts comme terre de création théâtrale, musicale et cinématographique afin d’en maximiser l’impact.

3) OBJECTIFS OPERATIONNELS

De façon spécifique, les participants auront à :

• Evaluer le cadre légal et institutionnel de promotion du territoire sur le plan culturel et artistique;

• Identifier les conditions de performances des structures de création, de production et de diffusion en contexte local, régional et national ;

• Idéfinir une stratégie fiable de promotion de la création amazighe dans le contexte national actuel ;

• Idéfinir les bases d’une plate forme professionnelle pour accompagner :

- La création cinématographique et audiovisuelle locale,

- La création théâtrale locale,

- La création musicale locale,

- Explorer l’appui des organismes publics et privés pour le développement de cette structure.

4) RESULTATS ATTENDUS

A l’issue des travaux :

- La conviction sur la contribution efficace des décideurs politiques, des partenaires et autres organismes à la création et au développement d’une structure d’accompagnement et de production;

- Un plan d’action pour la promotion et valorisation du territoire par la création artistique locale

5) PARTICIPANTS : Professionnels de cinéma et de l’audiovisuel, professionnels théâtre, professionnels de la musique ; décideurs politiques, …

PROGRAMME DES TRAVAUX

14h30-15h00 : Accueil et inscription des participants.

15h00-15h30: Seance d’ouverture et présentation des thèmes de la tables ronde

Modérateur : Miloud Azerhoune : chercheur

Acte I/ La création Amazighe : Quelles perspectives pour les professionnels ? Quels enjeux pour un meilleur accompagnement du secteur ?

Acte II/ Les ateliers

15h30 – 17h 30 : Organisation des travaux.

Atelier N° 1 : Production cinématographique et audiovisuelle

Modérateur : Abderrazzak ZITOUNY, Directeur de la Ouarzazate Film Commission

Atelier N° 2 : Production théâtrale

Modératrice : Khadija EL BENNAOUI, Consultante Internationale Arts et cultures

Atelier N° 3 : Production musicale

Modérateur : Khalid ALAYOUD, Chercheur

17h30 – 18h00 : Pause café

18h00- 18h30 : restitution des recommandations des ateliers

Séance de clôture

Titre de l’album : « IGUDAR N’SOUSS » «ⵉⴳⵓⴷⴰⵔⵏⵙⵓⵙ»

Biographie : Moulay Ali Chouhad a grandi dans un milieu familial poétique. Père, mère et sœurs manipulent l’art du verbe. Il aiguise sa langue en se donnant dès l’adolescence à l’art de la satire poétique. A 13 ans, il ose confronter d’autres poètes adultes durant les séances d’ahwach / dderst. En 1976, il fonde le groupe musical Izmaz et en 1979, il fonde Archach avec les jeunes de sa région. Ali Chouhad a écrit la quasi totalité des poèmes qu’il a chantés, que ce soit avec son groupe Archach ou en solo, il connaît et apprécie le répertoire des poètes classiques, tels Boubakr Aze’ri, Boubakr Anshad, Ahrouch.... et lui arrive d’emprunter à Anshad, Doudder’ ou Lhajj Mohammad Amourague, ou même à Lhaj Belaid.

 

IGUDAR N’SOUSS :

1. AMDYAZ AKHATAR 5. AWAL N’OMZLOUD

2. TUDERT N’USSMAMMI 6. TAGMAT N’TAGUMAT

3. IGUDAR N’SOUSS 7. TIRRA S’OUGHANIM

4. TAWLKT N’TAWTMT