Zina Daoudia (Maroc)

Née en 1977 à Casablanca,  Zina Daoudia, rencontre, très jeune, son auditoire. En effet, à seulement 9 ans, elle chante déjà en public et, bien que cela soit très mal vu à l'époque

Née en 1977 à Casablanca,  Zina Daoudia, rencontre, très jeune, son auditoire. En effet, à seulement 9 ans, elle chante déjà en public et, bien que cela soit très mal vu à l'époque, elle persévère néanmoins et se donne corps et âme à la musique, enchainant les performances lors des saisons de mariages et autres célébrations. C'est grâce à sa témérité que Zina se fait finalement remarquer un jour par un chanteur de raï, le genre qu’elle affectionnait à ses débuts, qui, tombant en pâmoison devant sa voix, lui fait enregistrer son premier album raï qui inclura des titres à succès comme La Ya Amel, Rah Li Rah, Chrabe El Katel ou encore Majnouna Bik.

Galvanisée par un triomphe quasi immédiat, Daoudia se lance alors dans la musique chaâbi et s’impose rapidement comme une concurrente sérieuse pour des artistes chevronnés tels que Stati, Senhaji ou encore Daoudi. C'est là que Cheba Zina change de nom pour devenir Zina Daoudia.

Il est bon de noter que Zina Daoudia est la seule femme à  maîtriser la aïta (cri ou appel, style « rurbain » sulfureux des Cheikhates) dans le milieu artistique maghrébin et que son entrain original et moderne a fait grimper sa côte de popularité autant auprès des jeunes et des aînés (ses millions de vues sur le net en attestent). Elle s'initie même au violon, dont elle joue excellemment,  afin de prouver qu'elle peut bien faire aussi bien et même mieux qu'un homme dans cet exercice jugé par beaucoup comme relevant du domaine machiste.

Zina a ébloui, par sa virtuosité et sa voix entêtante, diverses planches en Europe et en Amérique, rencontrant son public au - delà des frontières de son Maroc natal et a côtoyé de grands noms de la chanson maghrébine et orientale, entre autres Khaled, Ehab Tewfik, Zahouania ou Cheb Bilal, qui l’ont sollicitée pour des duos.  
Aujourd'hui reconnue comme l'une des plus grandes stars du chaâbi marocain, Zina Daoudia a su se faire une place dans le cœur des mélomanes du monde grâce à des paroles vraies et des rythmes entrainant dont il est difficile de se lasser. Elle est également perçue comme un symbole de la femme marocaine moderne et indépendante,

« Retour à la liste des artistes Bookmark and Share