Abdelaziz Stati (Maroc)

 

Maître de la musique chaâbie, Abdelaziz Stati a su, très jeune qu’il souhaitait devenir musicien. En 1973, à l’âge de 12 ans, alors qu’il travaillait à Casablanca, il utilise son premier salaire pour acquérir un violon.

 

C’est auprès de son oncle Bouchaib Ben Rahhal, chanteur populaire et violoniste, que Stati commence l’apprentissage de l’instrument. Il assiste ensuite à de nombreuses fêtes et moussem, et écoute sans répit des musiciens de référence de la aïta et du chaâbi, comme M’barek Al Aouni et Salah Smaili. Après le décès de ce dernier, il intègre sa troupe en tant que violoniste, ce qui donne au groupe un nouveau souffle, et rencontre à nouveau un franc succès au début des années 1980. Développant ainsi sa technique, Stati crée une formation, en 1985, qui suscite rapidement l’engouement du public local. Il interprète notamment de nombreuses chansons liées à la « ghourba » (l’éloignement, l’exil), qui lui valent de se produire régulièrement en concert au Maroc, mais aussi en Europe.

« Retour à la liste des artistes Bookmark and Share